Îlot Prévert – Mauguio (34)

  • Lieu:
    Mauguio (34)
  • Mission:
    Base - OPC
  • Equipe:
    HB more architectes / IG BAT BET Structure, Fluides secs, SSI, Economie, VRD, OPC / ENERGETEC BET Traitement d'air, Fluides humides, Thermique, Performances énergétiques / CHAMPS LIBRES Paysagiste / Atelier ROUCH BET Acoustique
  • Maîtrise d'ouvrage:
    Commune de Mauguio
  • Démarche:
    RT 2012
  • Surface:
    720 m² SU / 1 721 m² SHON / Espaces extérieurs 1 370 m²
  • Date de livraison:
    Etudes 2017 - Phase PRO en cours - Livraison prévue 2018

En première lecture, les enjeux patrimoniaux des anciennes écoles sont importants car ils constituent un lieu de mémoire collective, symbolisant souvent les premiers souvenirs de partage et de communauté, de vie sociale dans la jeunesse des habitants de Mauguio. Il s’agit là d’un patrimoine immatériel fort, sans doute le seul vraiment clairement et directement perceptible pour la population, une valeur affective comme inscrite dans sa chair. Le respect de cette mémoire, par un travail sur les existants subtil et respectueux sera très important, nous y attacherons beaucoup de soin.

Détails

Enjeux urbains

Il s’agira de retrouver les qualités historiques des bâtiments, de révéler et mettre en valeur cet aspect pour le rendre directement lisible et compréhensible par le public. Il s’agit d’un travail à la fois de curage des parties dites modernes et venant masquer ou dégrader le patrimoine, et de mise en valeur par de véritables adjonctions contemporaines.

L’écriture contemporaine servira de révélateur de patrimoine, elle n’opposera pas les histoires mais au contraire affirmera la modernité de l’histoire et l’intemporalité d’une architecture de qualité. Mais parmi les enjeux patrimoniaux, même s’il est difficile (et inutile) de hiérarchiser, le patrimoine urbain des anciennes écoles est tout particulièrement remarquable.

En effet, son positionnement sur la circulade autour du noyau médiéval de Mauguio lui confère de fait un statut emblématique.

Mais la morphologie même de cette pièce urbaine donnant littéralement une épaisseur habitée aux Boulevards est une disposition peu commune et très caractéristique du patrimoine urbain spécifique de Mauguio. Cette identité offre à la ville un dispositif urbain de circulade maillée d’équipements publics forts et emblématiques (CCASS, Médiathèque, Lavoir, Anciennes Ecoles, Le théâtre …).

Le projet proposera de mettre en valeur, d’exploiter cette disposition urbaine riche de potentiel.

Ici, la réflexion sur le patrimoine est un enjeu essentiel car l’ilot Prévert constitue une porte d’entrée dans le centre ancien de la commune, au contact des maisons de Maitre d’architecture melgorienne remarquable, et dans le périmètre de covisibilité du Jardin de la Motte.

Un projet comme interface avec la ville. Cette épaisseur habitée devient une interface urbaine et un lieu de rencontre et d’échange, lieu collectif de cohésion sociale et de proximité, « lieu de vie populaire de nature à la fois sociale, culturelle et récréative » au contact direct du noyau médiéval, elle est une vraie chance, un véritable potentiel. L’idée étant de proposer des porosités, des transversalités dans ce nouvel équipement pour qu’il fonctionne comme un espace de mise en relation et évite ainsi de maintenir un ilot hermétique qui formerait inévitablement une barrière avec la ville. L’alternance plein – vide du tissu des anciennes écoles, propose déjà un découpage séquentiel des espaces où alternent les vides des cours et le futur parvis avec les masses bâties. Ces dispositions favorisent naturellement la transversalité Est Ouest, les échanges, elle contient en germe le potentiel pour développer un véritable lieu de vie populaire. Le projet pourra alors explorer l’esthétique née de la mise en scène de différentes tranches d’histoire, comme un séquençage d’une génétique urbaine alternant hérédité et modernité.

Reconquérir les espaces publics et valoriser le patrimoine urbain melgorien

Le programme de l’opération de réhabilitation de l’îlot Prévert comporte un ambitieux projet de création d’espaces publics avec
plusieurs fonctions et qualités :
– l’articulation du parvis nord avec l’entrée dans le coeur de ville ancien de Mauguio, prolongée par la rue commerçante principale (Grande rue François Mitterand) et la place de la mairie (Place de la Libération Charles de Gaulle) créera une nouvelle centralité pour le coeur de ville.

– le parvis sud viendra en extension de celui des arènes et permettra de créer là aussi un dispositif spatial servant d’espace fédérateur, planté et équipé en jeux et en mobilier urbain. Il a également vocation à être relié au groupe scolaire Camus-Prévert implanté juste en face.

– une cour centrale et intermédiaire, qui peut offrir des espaces d’accueil extérieurs agréables et spécifiquement conçus pour les besoins des activités qui auront lieu dans la Maison des associations et la salle polyvalente. Ils seront ainsi ouverts mais protégés des voies de circulation et des perturbations de la vie urbaine. Ils pourront offrir une intimité et un confort d’ambiance qui tranchera avec les espaces publics tout ouverts.
La recomposition des places et la création de nouveaux espaces publics spécifiques, intrinsèquement liés aux futurs bâtiments à vocation socio-culturelle du projet, vont permettre de mettre en rapport des lieux phares et fortement intégrés dans la vie locale des melgoriens comme les arènes, l’école Camus-Prévert, la mairie .Il s’agit du début d’une refonte des espaces publics de la ville et de la création d’un véritable pôle urbain socio-éducatif et culturel.

 

Valoriser une architecture en plan séquence

L’architecture proposerait alors d’affirmer l’identité et la richesse de chaque séquence, le bâtiment hi torique à forte valeur patrimoniale serait mis en valeur dans son authenticité, les corps de bâtiment du XXème n’ayant aucun valeur patrimoniale seraient supprimés et remplacés par des bâtiments affirmant leur contemporanéité, les extensions XXème à valeur patrimoniale modérée pourraient quand à eux être revêtus d’une peau contemporaine. Ce principe d’intervention correspond strictement au découpage programmatique défini dans la description fonctionnelle des besoins et l’organisation de l’espace:

– le bâtiment Nord serait purgé de l’extension XXème sans intérêt remplacée par un corps de bâtiment moderne accueillant les bureaux, la partie à forte valeur patrimoniale serait quant à elle réhabilitée avec une attention soutenue à la valeur patrimoniale et recevrait le service culturel en rez de chaussée avec son étage bureaux.

– le bâtiment Sud accueillerait la maison des associations sur deux niveaux dans le corps de bâtiment à forte valeur patrimoniale soigneusement
réhabilité, l’extension XXème peu qualitative serait réaménagée et revêtue d’une peau moderne pour recevoir la salle polyvalente.

Dans ces séquences, les « vides » sont tout aussi importants que les « pleins »; leurs armatures végétales constituent par exemple une richesse qu’il conviendra de préserver et mettre en valeur, et d’amplifier lorsque cela sera possible. De même, la cour Sud s’ouvrira sur la ville en formant un parvis public interface entre la ville et les Arènes, la Salle polyvalente prévue au projet.

S’inscrire dans un tissu urbain en s’affirmant et en se reconnaissant
Tout en respectant les échelles et les fonctions spécifiques et réciproques ; Offrir une vitrine en organisant le bâtiment de telle manière qu’il réponde aux besoins tout en donnant une image contemporaine de la ville.

Enjeux architecturaux

Gérer les circulations : Un outil ouvert, flexible et lisible.

La gestion des flux, le cheminement du public, les distributions intérieures seront des éléments importants du projet.

Comme tout lieu public, les espaces d’accès sont primordiaux et seront pensés comme des espaces à part entière (accès de la salle polyvalente depuis le parvis, accès depuis le bld d’Estienne d’Orves à la Maison des associations, aux bureaux privés, accès depuis la place J.Ferry au service culturel).

Le système de distribution sera un des éléments structurant du projet, autonome et fonctionnel, tenant compte de l’accessibilité PMR il proposera une grande qualité d’espace.

Une réflexion attentive sera menée sur la flexibilité des espaces intérieurs par un travail sur les cloisonnements, et la distribution des fluides notamment.

Nous porterons grand soin à proposer des espaces où les cheminements seront évidents, les fonctions clairement lisibles grâce notamment à une signalétique intégrée au projet.

 

Concevoir un projet d’accueil du public et de travail

Lieu d’accueil du public et de travail à la fois efficace et fonctionnel, agréable et ergonomique et respectant les règlementations en vigueur en ERP et code du travail. Proposer un ensemble à l’échelle compatible aux environnants, fonctionnant parfaitement avec les bâtiments existants, lisible et clair dans son fonctionnement pour tout utilisateur : personnel et visiteur.

 

Une architecture intérieure contemporaine

Nous développerons une architecture contemporaine qui tirera sa spécificité du dialogue entre contenant et contenu, du rapport que nous instaurerons entre le cadre, l’enveloppe historique et l’aménagement intérieur résolument contemporain. De cette dialectique passé-présent naitra une atmosphère riche de sens; ce dialogue pourra prendre la forme de la « boite dans la boite », morphologie gigogne qui permet de créer des principes de distribution spectaculaires, une véritable mise en scène et valorisation d’espaces trop souvent négligés et sous qualifiés. Dans la continuité un soin particulier sera porté sur les matériaux intérieurs utilisés pour leur aspect, leur durabilité, leur couleur afin de créer un univers « contemporain ».

L’indépendance dans le fonctionnement de chaque entité, et le fractionnement qui lui correspond, permettent également d’offrir des vues sur le paysage et des qualités de lumières riches et variées.

Chaque pôle se trouve dans un volume simple; c’est le jeu entre ces volumes qui crée la dynamique et la qualité des espaces et de l’insertion dans le site devient alors évidente.

Plus d'infos

PROGRAMME :

Réhabilitation de l’école Prévert en Bureaux et plateaux libres, Bureaux de location, Maison des Associations, Salle polyvalente de 300 places debout, Service Culturel de la Ville

Entrées relatives
© Droit d'auteur - HB more Architectes Nimes - by khelios Studio
Praesent ut commodo id, commodo mattis justo amet,